dandelion-333643_1920.jpg

Santé holistique et systèmes dynamiques

Il existe une grande différence entre un système de santé basé sur la science Cartésienne traditionnelle (médecine occidentale) et un système de santé basé sur les principes de la biophysique et la théorie des systèmes dynamiques (médecine energétique/alternative/complémentaire). 

 

Dans la plupart de nos modèles de santé, l'on persiste à ignorer la nouvelle physique et son potentiel, pointant pourtant vers une vision révolutionnaire pour adresser les problèmes de santé. Avec notre modèle classique la superposition de diagnostics génériques avec les attentes et désirs des praticiens-même, crée une dépendance aux médicaments et procédures chirurgicales.  

L'une des métaphores les plus courantes dans notre société consiste à comparer le corps  humain à une machine. Mais le corps peut il réellement être considéré comme un simple conglomérat de parties individuelles remplaçables, individuelles et ne nécessitant qu'un bon chirurgien et un morçeau sain et adéquat pour reconstituer un tout?

 

En conclusion de plus récentes découvertes les scientifiques ont été menés à considérer que ceci n'est pas le cas; confirmant ainsi ce que les thérapies modernes dites 'holistiques" n'ont cessé de clamer. Notre corps ne peut pas être séparé de nos états émotionels et processus mentaux - ce que l'on pourrait appeler la conscience - et il est également vrai que chacune des parties du corps a une relation de communication avec les autres pour assurer un équilibre systémique global.  

Le corps humain et son incroyable complexité ont étonné les scientifiques depuis des générations. Il existe en nous des quantités de boucles de réaction, ou rétroaction invraisemblablement subtiles, lesquelles régulent nos processus internes en nous maintenant dans un équilibre de survie optimal: Nos corps ont de toute évidence leurs propres lois dynamiques non linéaires. 

Il apparaît dès lors sensé de prendre en compte une vision holistique globale et considérer que chaque individu avec son unique vécu humain ne pourrait simplement être réduit à un diagnostic et une poignée de pillules génériques.

grow-73353_1920.jpg

Séquence de guérison: le concept de priorité

Le concept de priorité a été développé par la kinésiologie et exploré plus avant par le BodyTalk:

Nous considérons dans ces systèmes de soin qu'un symptôme n'est souvent que le sommet de l'iceberg et qu'une accumulation d'états de stress/tensions inconscients aurait pu en quelque sorte "fermenter" - ceci souvent pendant des années - avant de se manifester en un déséquilibre plus ou moins spécifique (que ce soit sur le plan physique, émotionnel, biochimique dans le cas par example des allergies ou intolérances alimentaires, ou encore énergétique). Il semble dès lors sensé de postuler qu'ignorer les tensions sousjacentes ne pourrait que permettre aux symptômes de refaire surface. Ceci est souvent le cas dans les pratiques basées sur une approche médicale cartésienne. 

Grâce au test musculaire kinésiologique - également utilisé dans le système de BodyTalk - nous explorons souvent des mémoires, événements ou détails qui peuvent surprendre de par leur implication dans votre problème de santé. Chaque individu est unique, et ce qui est dissimulé "sous la surface" et signalé comme sous-jacent au déséquilibre vécu sera nécessairement individuel = chaque histoire a son chemin et les variations sont innombrables. Comment pourrait il être possible de généraliser quelque chose d'aussi subtil qu'un être humain?

Nos corps sont capables d'auto-guérir une plaie en séquençant des réactions chimiques inconscientes précises.  Retourner à un équilibre, quel que soit le niveau considéré, implique nécessairement une séquence de guérison individuelle. 

Ce concept de priorité est primordial dans le processus de rééquilibrage.